Etienne Klein

Qui est légitime à parler du temps ?

Isabelle Fontaine

Jeudi 29 Novembre 2018 à 20h, 

 

dans la salle Glycines du Forum 104

 

Il faut être honnête : nous méditons sur le temps sans jamais trop savoir à quel type d'entité nous avons affaire : substance ? fluide ? illusion ? effet de la psyché ? construction sociale ? De nombreuses locutions familières suggèrent qu’il s’agirait d’un être physique, tandis que d’autres laissent penser le contraire, par exemple qu’il ne serait qu’une production de notre conscience, ou bien un aspect des processus naturels.

 

Les avis divergent donc, sur ces points comme sur beaucoup d’autres, et pour cause : qui saurait dire, à partir d’un savoir parfaitement sûr, si le temps est ce qui accueille les événements, ou si, au contraire, il en émane ? Et qui pourrait se targuer d’avoir une connaissance assez complète et suffisamment certaine pour expliciter ce qu'indiquent vraiment les horloges quand nous disons qu'elles donnent l'heure ?

 

En guise de réponses à ces questions, chacun d’entre nous se risque à dire son mot, et se sent d’ailleurs pleinement autorisé à le faire. Mais en général, les esprits s’embrouillent vite : un tel dit que le temps s’arrête quand plus rien ne change, tel autre qu’il continue de passer quand plus rien ne se passe, tel autre encore qu’il ne s’écoule que dans notre conscience, tel autre enfin qu’il s’accélère. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le temps n’a pas de vertu œcuménique : en parler n’équivaut jamais à le dire, encore moins à le saisir, de sorte que tenter d’accorder les violons à son propos revient à vouloir sculpter l’océan.

 

Au fond, à quoi le temps ressemble-t-il vraiment ? Est-il comme notre langage le raconte ? Comme nous croyons le percevoir ou le vivre ? Comme le représentent les physiciens ? Comme le pensent les philosophes ?

 

Etienne Klein est physicien, directeur de recherches au CEA et docteur en philosophie des sciences. Il est professeur à l’Ecole Centrale de Paris et dirige le Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM).

Il a publié plusieurs essais sur la physique et la question du temps, notamment :

 

  • Il était sept fois la révolution. Albert Einstein et les autres …, Paris, Flammarion, 2005 coll. « Champs », 2007.

  • Le facteur temps ne sonne jamais deux fois , Paris, Flammarion, coll. « NBS », 2007 coll. « Champs », 2009.

  • Galilée et les Indiens. Allons-nous liquider la science ? , Paris, Flammarion, coll. « Café Voltaire », 2008.

  • Discours sur l’origine de l’univers , Paris, Flammarion, coll. « NBS », 2010.

  • Anagrammes renversantes ou le sens caché du monde (avec Jacques Perry-Salkow), Paris, Flammarion, novembre 2011.