BRUNO CLAVIER

Rituels amérindiens et psychothérapie : de la prise de conscience à la guérison

Maud Séjournant

Jeudi 29 Novembre 2018 à 20h, 

 

dans la salle Glycines du Forum 104

 

Dans la tradition amérindienne, la maladie est souvent envisagée comme une perversion des liens du malade avec le monde visible et invisible.

Les cérémonies permettent de reconnecter l’individu avec son bon chemin au sein d’univers multiples.

 

Dans la médecine occidentale, l’individu, est en revanche le plus souvent séparé de son environnement ; il doit moins guérir de ses liens que de « sa » maladie, auto-immune ou acquise. Parfois isolé de sa famille, de sa communauté, il devient l’objet malade, souvent identifié à sa maladie, comme l’est par exemple « le psychotique ». Si la psychothérapie permet de comprendre et de soigner ce qui dans l’enfance – ou dans celle de ses ancêtres - a pu contribuer aux difficultés psychiques, les enseignements traditionnels amérindiens peuvent permettre d’élargir la notion de guérison.

Reliant l’ancestral et le moderne, leur association permet non seulement que ces modes de soin ne s’excluent plus mais qu’ils puissent se compléter à merveille. 

 

Bruno Clavier ; Psychanalyste, psychologue clinicien, auteur de

"Les fantômes familiaux" (Editions Payot, janvier 2013),

"Les fantômes de l'analyste" (Editions Payot, février 2017), formateur en psychanalyse transgénérationnelle.